Résolutions du nouvel an?

Il est encore d’actualité de nous souhaiter à tous une excellente année 2019, alors voilà, c’est fait : Bonne année! ☺

Il est de coutume aussi, alors que le chiffre 1 fait un retour marqué au calendrier, de parler de «bonnes» résolutions (franchement, avez-vous déjà souhaité prendre  des «mauvaises » résolutions?).

Pour faire autrement, j’ai décidé de ne pas en parler dans ce premier billet de l’année. Na!

D’abord, pourquoi seulement le début d’année pour faire des plans et décider de bien faire les choses pour l’avenir? Est-ce que le temps tourne vraiment en rond, avec un départ – le 1er janvier, jour des résolutions – et une arrivée – le 31 décembre, jour du bilan? Est-ce qu’on ne devrait pas plutôt voir ça comme quelque chose de linéaire, un cours permanent qui ne se renouvelle jamais (pas tant qu’on n’aura pas inventé la machine à remonter le temps, en tout cas)?

J’entends déjà les avocats du diable dire que c’est parce que c’est une période de congés propice à la remise en question : on se réunit, on se veut du bien, on se souhaite le meilleur et, comme il fait froid, on boit du chocolat (ou autres substances liquides) au coin du feu, les yeux dans le vide, à songer à l’année écoulée et à celle qui s’en vient… Vous reprendrez bien un peu de violons avec ça?

Mettons!… N’empêche que faire le point et prendre des décisions pour notre avenir, je crois qu’on devrait le faire régulièrement, et ce, tout au long de l’année.

Puisqu’il semble évident que, pour tracer un itinéraire, il faut savoir d’où l’on part et où l’on veut arriver, il s’agit bien de commencer par faire un bilan et se fixer des objectifs pour finalement décider des mesures à prendre pour les atteindre (les fameuses résolutions). Sur un trajet, il est bon aussi de vérifier si on est toujours sur la bonne route et si on atteindra bien notre but dans les temps voulus. Votre GPS, en l’occurrence, votre GBS (pour Gros Bon Sens) vous dictera de faire le point régulièrement et de réajuster le tir au besoin.

C’est drôle, mais en me relisant, j’ai réalisé que c’est exactement la démarche que l’on a en entreprise d’entraînement :

  • une évaluation initiale (le point de départ);
  • des objectifs d’apprentissage et de développement (l’arrivée);
  • et un plan de cheminement avec des évaluations régulières (l’itinéraire).

Je pourrais aussi illustrer mon propos avec un exemple, histoire de bien enfoncer le clou!

  • Constat initial : je n’ai pas d’emploi.
  • Objectif : trouver un emploi qui m’intéresse.
  • Itinéraire : actualiser mes connaissances informatiques et améliorer mon employabilité en acquérant une expérience pertinente.
  • Résolution : je vais en entreprise d’entraînement! ☺

Et hop!

Finalement, s’il faut quand même parler de résolution du nouvel an, on devrait avoir surtout celle-ci : en tout temps, savoir où l’on veut aller et s’organiser pour y arriver!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :