Le meilleur côté des RH est chez Gestion Travail!

En rencontrant Evelyne pour la première fois chez Gestion Travail, certains pourraient penser (et certains l’ont fait, mais je ne donnerai pas de noms! ☺) qu’elle fait une bien jeune gestionnaire et conseillère en emploi! Pourtant, même ceux-là doivent bien reconnaître qu’elle a tout ce qu’il faut pour remplir ses fonctions avec brio. D’ailleurs, la direction de Gestion Travail ne s’y est pas trompée en partant du principe que ce n’est pas l’âge qui fait les compétences.

Evelyne travaille comme conseillère en emploi et adjointe à la direction chez Gestion Travail depuis maintenant cinq ans. Quand elle a eu son Baccalauréat en Relations Industrielles en poche, elle s’est tout de suite mise à la recherche d’un emploi de façon intensive, mais, à cette époque, elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Si elle avait appris à l’Université comment embaucher du monde, personne ne lui avait montré comment se faire embaucher! Ainsi, après avoir envoyé des tonnes de CV, elle est tombée sur l’offre de stage de Gestion Travail sur le site de placement en ligne d’Emploi-Québec, mais n’a pas tout de suite saisi de quoi il retournait. Croyant qu’il s’agissait d’un contrat de trois mois et espérant pouvoir enfin démontrer ses talents et ses aptitudes, elle postula et obtint une entrevue. Elle ne se trompait pas sur une chose : elle tenait sa chance de mettre en application ce qu’elle avait appris sur les bancs de l’Université et de se constituer une expérience professionnelle valable à mettre sur son CV, mais pas en tant qu’employée!

Pendant deux mois, elle a pu toucher à plusieurs facettes de son futur métier en tant que participante au programme de Gestion Travail et pratiquer son anglais avec Louiselle, puis, elle a obtenu un vrai contrat de cinq mois en relations du travail chez Sobeys par l’entremise du Groupe Perspective. Après quoi, elle fut recontactée par la conseillère de Gestion Travail qui l’avait recrutée comme participante et qui lui offrait maintenant de postuler sur son propre poste, qu’elle quittait le mois suivant. Après un processus très rigoureux et l’entrevue la plus difficile qu’elle ait jamais eue à subir, Evelyne se vit finalement offrir la place qu’elle occupe depuis.

Ses responsabilités sont multiples et les semaines passent sans qu’elle n’ait jamais le temps de s’ennuyer. Elle a la lourde tâche, en ces temps de plein emploi, de trouver et de recruter les participants au programme et, une fois qu’ils y sont, de tout faire pour qu’ils en partent… pour un vrai travail à la hauteur de leurs aspirations. Cela passe par la révision des CV, les conseils pour les lettres de motivation, les ateliers en employabilité, les simulations d’entrevue… En tant que gestionnaire des ressources humaines, elle a également la mission de superviser les participants au département des RH et de leur fournir des mandats en lien avec leur plan personnalisé de cheminement. Elle assure également le suivi global de l’ensemble des participants et veille à ce que les objectifs de développement établis avec et pour eux soient atteints. Le volet administratif lui revient également, avec son lot de factures et de rapports à remettre périodiquement, les suivis avec les agents d’Emploi-Québec, les réunions des divers comités sur lesquels elle siège… Mais ses journées bien remplies ne l’empêchent pas de prendre le temps d’écouter et de soutenir les participants qui en ont besoin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est d’ailleurs un des aspects qu’elle apprécie le plus de son métier. Travailler aux ressources humaines chez Gestion Travail lui permet de vivre le meilleur côté des RH, ce qu’elle n’aurait probablement pas pu vivre ailleurs. Ici, plus que dans tout autre type d’entreprise, elle peut réellement aider les gens, les voir remonter la pente, se trouver un emploi et repartir confiant et tout ça grâce au travail de l’équipe et à la chaleureuse ambiance qui y règne. Si parfois devoir faire preuve de fine psychologie et trouver des solutions à certaines situations délicates constituent un défi de plus, il reste que réconforter les gens et faire une vraie différence pour eux est très satisfaisant. Elle obtient également beaucoup de reconnaissance de la part des participants et conserve précieusement tous les petits mots, lettres, cartes et cadeaux qu’elle en reçoit.

D’un point de vue personnel, cette expérience lui a permis d’apprendre à gérer son stress, à savoir relativiser, à mieux s’affirmer et à s’organiser. Elle a également dû démontrer rapidement une grande maturité pour assurer sa crédibilité et être prise au sérieux, en tant que gestionnaire, face à des personnes souvent bien plus âgées qu’elle et qu’elle devait guider et superviser.

L’autonomie et la marge de manœuvre dont elle dispose lui permet aussi d’évoluer professionnellement et d’apprendre en permanence pour être en mesure d’assumer un jour des fonctions de direction. Pour apprendre à nager, il faut se jeter à l’eau! C’est le principe de l’entreprise d’entraînement qui s’applique finalement aussi bien aux gestionnaires qu’aux participants. Et ça marche!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :